Histoire de jeunesse

Ne sachant pas trop quoi écrire et sur quel sujet l’écrire, j’ai décidé de raconté une histoire de ma jeunesse. En fait, je ne sais même pas où je m’en vais avec ça. Je vais placer quelques mots et voir ce que ça donne…

Dans les années 1994, 1995 environs, j’avais 7 ou 8ans. J’étais haute comme trois pommes, j’avais l’air d’une boutchou (Et c’est pas moi qui le dis, je détestait me faire apeller comme ça) et j’allais à l’école primaire. Bon, pas une très grosse description mais c’est la mienne, donc j’en dis ce que je veux!

Ma soeur et moi, qui avons 1ans et demi de différence d’âge, avions 2 amies avec chacune la même âge que nous. Des soeurs, elles aussi.

Je n’arrive pas à me rapeller les journées que nous étions pas ensemble toutes les quatres tellement cela me semble très rare.

On dormais chez une et chez l’autre, on mangeais ensemble, on se lavais (avec maillot de bain, ceci n’est pas une histoire XXX) ensemble, enfin bref, on fesait presque tout ensemble.

Nous avions de l’imagination à revendre et notre jeu préféré c’était les Détectives. On se prenais pour des ‘Scully et Mulder’. On s’inventait toujours des series d’événements qui nous semblais oh combien louche. J’aimerais réussir à décrire les phénomène paranormal que nous pouvions inventer en nous croyant vraiment, mais les mots me manquent.

Ils avaient parfois aussi des sorcières dans notre jeu. D’ailleurs notre lieu préféré, le mi-boisé, mi-champ derrière la maison des soeurs, comptait de nombreuses cachettes à sorcières. Un vieux bunker trop éloigné pour que nous ayions le ‘guts’ d’y aller de couleur bleu, nous fesais terriblement peur. On l’observais avec des jumelles cachées entre deux arbres ou à plat ventre dans l’herbe haute.

On s’est tellement fait de peur à propos de cet endroit que je crois que même aujourd’hui j’aurais peur d’y retourner.

Après deux ans d’amitié sans relache, les soeurs ont apprises que leur papa était transféré en Alberta, à Calgary, pour son travail.

Nous avons gardé le contact, malgrès les 5 heures d’avion qui nous séparait. Il faut dire que les billets d’avion gratuit de mon père aidait beaucoup notre amitié. C’est donc ainsi que j’ai connu l’Ouest. Le camping sauvage à Banff et ses environs, Edmonton, le Stampede de Calgary, etc. Toute une suite d’événement que je pourrais bien raconté une autre fois ! 😉

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. France
    Août 29, 2007 @ 19:57:30

    J’aime comment tu as écrit ca. En précisant que c’est pas une histoire xxx loll. Tu m’as fait rire. C’est une belle amitié que vous avez. Tu es chanceuse d’avoir pu voyager comme ca. 🙂

    Réponse

  2. just4ikarus
    Août 30, 2007 @ 11:34:12

    J’aime le text aussi. Et, c’est imcryable, je crois, que je l’ai bien compris. tu dois savoir que je suis Autrichien, et je ne suis pas très bien en francais … 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :