Petit texte kétaine

Chaque fois que je semble t’avoir oublié, tu surgis d’un souvenir, d’une chanson, d’un mot, d’une image ou d’une odeur.

Tu deviens une présence ce qui jette du feu sur la brûlure de mon coeur.

Ta présence me paraît alors brillante et attirante, je me rapproche. Pour constater qu’en fait, ce qui brille, c’est un miroir. Un miroir qui me réfléchis ma propre naïveté.

Je voudrais le casser, mais je sais qu’il ne sera que plus tranchant et blessant. Alors je regardes… Et j’apprends.

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Elle
    Oct 24, 2007 @ 16:41:07

    Wow! c’est pas Kétaine, c’est beau! c’est toi qui a écrit?

    Réponse

  2. t4nne
    Oct 24, 2007 @ 17:15:58

    Ouais… C’est ce que sa donne les cours de français ennuyant!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :