Sans toi (fictif)

J’ignore pourquoi ça fait si mal de la regarder.  J’ignore pourquoi ça fait si mal de l’aimer. Une vie entière qui a défilé sur ces quelques mots qui voulaient tout dire : ‘Ce n’est pas toi, c’est moi, je ne sais pas, mes sentiments ne sont plus les mêmes’

La vie, l’avenir, m’a paru si froid tout à coup, si vide,… Me réveiller chaque matin en flattant le côté droit du lit maintenant vide, faire à déjeuner en cherchant une taille à enlacer sans jamais la trouver, sauter sous la douche avec les lèvres qui brûlent des baisers à jamais enfuient, revenir du travail en criant mon retour aux murs sourds de cette maison que nous avons bâtis ensemble…

Déménager… Déménager serait peut-être la solution. Cesser d’attendre le bruit de sa voiture qui arrive, cesser d’imaginer son odeur chaque fois que je respire son côté de lit, cesser de revoir nos ébats chaque fois que je vois un coin de pièce dans laquelle nous nous sommes promis l’amour…

Publicités

L’automne

Une feuille virevolte dans le vent laissant admirer ses couleurs à tous ceux qui veulent bien la voir. L’orange rougeâtre du cœur de la feuille attire le regard des marcheurs venus apprécier l’automne et son odeur si particulière. Les montagnes se font flamboyantes pour ne pas être laissées dans l’oubli. Tous ont revêtu leur plus beaux manteaux pour une dernière prestation avant l’hiver qui les laissera si froid, si dénudés.

Mes pieds s’enfoncent dans le sol détrempé par les abondantes pluies des dernières semaines. Ça sent la terre fraîche et les feuilles compostées. Des oiseaux me chantent leur mélodie nichés dans le haut d’un très grand arbre. Les écureuils courent et s’amusent en nous laissant croire qu’ils ne nous voient même pas.

Plus le sentier monte, plus mes muscles brûlent de tant d’effort. J’aperçois le sommet au loin et j’en fais mon défi. Une gorgée d’eau et un peu de courage pour chaque montée. Mes pieds s’enfargent dans ma maladresse, je sens la sueur perlé dans mon dos et sur mon front, j’ai le souffle court et la gorge sèche.

Plus que quelques mètres et j’y serais. J’imagine des trucs amusants pour me changer les idées et oublier la douleur musculaire qui me laissera raide demain matin. Mon cœur martèle ma poitrine et j’en fais une musique.

N’importe quoi

Ça fait longtemps que je ne suis pas venu ici. Je suis déménagée depuis un peu plus d’une semaine maintenant. Nous ne sommes pas super installés, la maison n’est pas complètement terminée alors on préfére attendre avant de tout sortir des boîtes mais on a installé la cuisine, la salle de bain (grosso modo…), notre linge est sortis des boîtes et on a mis le matelas direct sur le plancher dans la chambre en attendant de s’acheter une nouvelle base de lit qu’on aime. J’ai vécu pendant 18 ans dans la même maison auparavant et je l’aimais vraiment beaucoup cette maison, la maison de mon enfance, mais depuis que je suis déménagée dans MA maison à moi… Wow… Je me suis jamais sentie chez moi à ce point là. Tout me plaît. Je suis tellement bien! Ma boîte à malle est à environs 10-15 min de marche aller-retour et j’aime vraiment ça, vendredi après-midi j’ai pris ma petite marche, profiter du paysage (wow et re-wow), de l’air frais 🙂

J’ai aussi commencé l’école depuis 1 semaine. C’est bien. Je suis la seule fille du groupe mais ça me dérange pas. On a pas encore commencé à socialiser bin bin mais à date presque tout le monde a l’air sympatique. Y’a juste 2 gars qui me tappent vraiment sur les nerfs… Un gino-camaro (son look) qui pose toujours des questions que le prof viens de répondre et un tit-jo connaissant, qui pense tout connaître pis qui passe son temps à se vanter d’être trop fort pour le cours (euh qu’est-ce tu fais là debord?!) et qui disait que l’examen d’entrée c’était du gros n’importe quoi pis que ça permettait à n’importe qui d’entrer dans le cours… Euh… Tsé c’est un test que si tu ne passe pas tu ne peux être admis.. Et on est 16 dans le cours (bon 20 avec ceux qui se sont pas présentés)… Pour ce qui est de la matière, jusqu’à maintenant c’est pas très compliqué puisqu’on a commencé par le cours de ‘métier et formation’ et on enchaîne avec ‘Communication en milieu de travail’. J’ai pas mal hâte de commencer la matière !! 🙂

C’est pas mal ça qui est ça… Je viens un peu moins souvent mais je n’ai plus d’ordi à la maison (réparation) et j’ose pas toujours venir écrire quand je suis au travail. De toute façon, ordi ou pas, mon temps est pas mal booké en permanence avec le travail, l’école, la maison à finir, mes cours de zumba ou cardio salsa… Cette semaine je reçois plein de monde pour la fête à ma mère… J’ai eu la merveilleuse idée de proposer que ça se fasse chez-moi… Alors là j’ai une raclette à organiser pour 12 personnes. En-tout-cas, c’est un gros coup à donner jusqu’en juin (l’école) mais c’est un défi que je voulais surmonter 🙂