– * –

J’ai promis de ne jamais oublier, de garder chaque souvenirs en tête, d’y associer une odeur, une trame sonore, une couleur…

Le vent qui soulève tes cheveux et leur donne l’air si vivant.

La couleur de tes yeux qui aurait pu me faire traverser des océans simplement pour y voir le soleil s’y lever.

J’aurais vendu n’importe quelle couverture en échange de la chaleur de tes membres contre les miens.

Nos fous rires, les regards de complicité, mon pied qui flattait le tien sous la table, la douleur de te voir partir chaque matin, la pâte à biscuit lancée dans tes cheveux, un glaçon qui fond dans ton dos, les heures passées à l’épicerie à choisir la bonne marque d’assouplissant pour avoir l’odeur parfaite dans nos draps, le collier de trombones que je t’ai offert pour ton 21ème anniversaire, l’igloo au fond de la cours, les chansons inventées que tu m’offrait chaque matin…

Maintenant que je te regarde, immobile et froide comme le marbre, j’aurais envie de souffler tes cheveux juste pour les voir revivre encore et encore, de parcourir ces océans, de te couvrir, et surtout de t’entendre rire…

B*tchage

Licheuse de cul professionnelle, c’est tu un métier ? Je suis après refaire le CV d’une collègue, et je me pose sérieusement la question !