Ça fait déjà des mois que je ne suis pas passé par ici… J’ai été pris dans un tourbillon de manque de temps et ensuite je ne savais plus trop avec quoi revenir ici.

J’ai accouché de ma poulette il y a déjà 2 mois et demi. Une belle petite fillette en santé de 7 lbs et 12 onzes avec tellement de cheveux qu’on ne parle plus que de ça dès que je rencontre quelqu’un. Elle est adorable.

L’accouchement c’est bien déroulé, j’ai perdu les eaux le vendredi soir pendant un souper de famille chez ma belle-famille (gênant!). On s’est rendu à l’hôpital immédiatement, on étais à 40 minutes de route, mon chum a pas dit un mot de toute la route ou presque tellement il était stressé! Moi j’arrêtais pas de dire « On s’en va voir notre petite fille!!! » J’étais tellement énervée! Finalement une fois arrivé à l’hôpital j’avais aucune contractions donc on m’a laissé dormir. Au matin, toujours rien, donc on m’a pluggé sur le pitocin pour déclencher les contractions. À 9 heures on commencais le médicament donc contractions aux 10 minutes. Vers midi mon chum est descendu dîner avec sa soeur puisque je lui est dis que tout allait bien…Quand il est remonté ça allait pu pentoute! Je pensais mourrir là !! Contractions intenses aux 2-3 minutes. J’avais mangé quelques bouchées de mon dîner et c’était vraiment pas une bonne idée, ça m’a donné la naussée. Je me suis assise sur un ballon d’exercices et mon chum m’a massé le dos. J’ai décidé d’aller prendre un bain pour me soulager un peu, l’infirmière a vérifié et j’étais rendu à 7. Finalement j’étais plutôt inconfortable dans le bain dû à mes solutés sur chaque bras. Quand je suis sortie je voulais aller à la toilette mais l’infirmière me disait qu’elle devait me checker avant en cas que ca soit le bébé qui pousse, donc revérifie, et voilà rendu à 9 ! Plus que quelques minutes avant que je puisse pousser qu’elle me dis. Ça m’a paru des heures, je voulais pousser et les infirmières me disaient d’attendre encore, le médecin se préparait. C’est finalement arrivé, poussé 30 minutes et voilà la pitoune était là!! Tellement spécial comme feeling… ! J’ai réussis à le faire sans épidurale ou tranquillisant, j’étais fière, je pensais jamais y arriver.

Après qu’elle soit sortie, l’adrénaline est tombé, mes yeux avaient de la misère à tenir ouverts, j’étais épuisé! J’avais jamais connu pareil fatigue. Je me sentais droguée. Ils ont dû m’envoyer en bloc opératoire pour la déchirure et dès qu’ils ont gelés le bas de mon corps pour l’opération je suis tombé knock-out. Je n’ai pas eu conscience de la réalité pendant environs 2 heures. Quand je suis revenu dans la chambre je disais à mon chum que je le voyais double et que je comprenais pas ce qu’il me disait.

Lui il a pu passé les 2 premières heures de la vie de notre fille avec elle. Je suis déçue un peu de ne pas avoir pu y être. Il m’a dit qu’il se sentait un peu désemparé seul dans la chambre avec le bébé pendant 2 heures.

Après être revenu à moi j’ai tenté de lui donner le sein mais elle ne voulait pas le prendre. Elle était fatiguée elle aussi. Et pleine de secrétions. Les premiers 24 heures elle fesait que ça régurgiter des secrétions, elle a bu très peu. L’allaitement a été difficile à partir. Elle ne voulait pas boire donc je ne produisait pas de lait. On la gavait avec de la préparation et un petit tube qu’on insert entre sa bouche et mon sein pour qu’elle pense têter le sein mais qu’elle soit tout de même nourris. J’ai dû faire beaucoup de tire-lait aussi.

On est donc restés à l’hopîtal pendant 6 jours. J’ai jamais trouvé le temps aussi long!! À cause de ma déchirure je ne pouvais pas me permettre de marcher beaucoup alors les quatre murs de ma chambre sont vite devenus ennuyants !!! Mais bébé a réussis à boire et maman a eu sa montée de lait donc on a finalement pu retourné à la maison.

De retour à la maison, maman se met à feeler pas très bien, gros frissons incontrôlable, étourdissement, mal au flanc.. J’apelle à la maternité et on me répond que c’est probablement dû à la fatigue et la montée de lait, de me reposer, etc. Le lendemain toujours pas d’améliorations et c’est même pire. J’apelle info-santé, ils me disent de me rendre à l’urgence. L’urgence avec un bébé de même pas une semaine.. ouff, ça me disait rien pentoute mais pas le choix aucune clinique d’ouverte de toute la fds. Finalement c’était une infection urinaire, médicaments à prendre pour quelques jours.

Enfin on commence à reprendre le dessus! Et là, je me tappe une belle infection, du muguet, dans les seins. On peux tu juste relaxer?! Un autre médicament pour la maman! Ensuite c’est bébé qui se met à faire du reflux gastrique, médicament pour bébé… Et tout ça avec des nuits entre-coupées de boires aux 3 heures et parfois même moins. Épuisés nous sommes! Une chance que le papa est resté à la maison avec nous pendant 5 semaines.

Maintenant nous sommes rendus presqu’aux 3 mois de ma fillette. Ça va mieux, elle a commencé ses nuits à 2 mois et demi. Elle me fait maintenant régulièrement des nuits de 12 heures. On a trouvé notre petite routine et j’aime vraiment être à la maison avec elle. Elle fait des sourires et elle a commencé à jaser. Elle fait des petits cris super mignon ! Elle commence aussi à jouer un peu mais elle n’attrape rien ou presque avec ses mains encore. Elle a toujours les doigts dans la bouche et elle tête son petit pouce la nuit. Elle me fait vivre pleins d’émotions de maman, j’adore ça ! 🙂

Voici ma chevelu :

Une des premières photos

Un beau sourire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :