Désavantages

Un autre désavantage de travailler avec un personne dison.. Plus âgée : Il fout toujours les calorifères au boutte parce qu’il trouve que le bureau est mal isolé et qu’il a froid…Résultat ? Moi je meurs de chaleur parce qu’on s’entend y fait 8 dehors.. ! C’est pas des jokes, j’avais du chocolat sur mon bureau, bin ya fondu !

Jugement

J’essaye vraiment de ne pas juger ma nouvelle ville de travail mais c’est dur quand juste pendant la petite demi-heure de commissions faites sur mon heure de lunch j’ai vu :

1. Une fille qui parle à un chien toutou en le trainant en laisse

2. Une madame d’une bonne quarantaine d’année habillé avec un semblant de robe léopard plus haut que la mi-cuisse et des fuck-me-boots (c-a-d : des bottes de saloppes) qui lui monte jusqu’au haut des genoux et un décolté aussi creux que le fleuve Congo.

3. Une madame agée assisse sur son balcon qui donne sur la rue qui s’amuse à faire des fuck-you aux automobiles qui passent dans la rue (la dame, pas le balcon, bien sûr!)

4. Un enfant (parce que c’était clairement pas rendu au stade de l’ado) qui fume un joint dans un coin de rue

 

Alzheimer

C’est dur de ne pas être convaincue que notre collègue fait de l’Alzheimer quand il t’oublie entre ton bureau et le photocopieur qui est à 2 pieds du dit bureau…. Surtout quand ça arrive à répétitions !

Constat du jour (3)

D’avoir une photo format géant de ma fille sur mon bureau de travail ça me donne continuellement le goût de lui envoyer un sms juste pour lui dire ‘Je t’aimeee’ sans trop la déranger dans sa journée à la garderie comme je le fais à mon chum… mais euh… Elle a 11 mois et pas de cellulaire (Une chance!).

Constat du jour (2)

J’avais comme oubliée comment ma sorte de barre tendre que j’achète pour aller travailler est bonne… Tsé 1 an à maison, ça permet d’apprécier des petites choses.

Des nouvelles…

Je suis officiellement de retour au travail depuis hier 8ham. Je ne sais pas trop si ça m’aider à me ressourcer en anecdotes, mais on verra (On est en restructuration et pour le moment on est seulement 3 dans mon tout nouveau bureau (j’ai changé de ville, mais pour la même compagnie)). J’ai délaissé mon blogue ces derniers mois, mais je n’avais juste pas envie d’en faire un blogue de maman. Pas envie de rencontrer chaque petite péripétie de mes moments de maman… Pour ça j’ai le livre de bébé de ma fille et Facebook parce que bon, la famille aime ça avoir des nouvelles (et que oui, je l’avoue, ça faisait du bien parfois de décompresser même si c’était pour annoncer par le fait même au monde entier que ma fille faisait ses nuits ou blablabla).

Donc voilà, j’annonce mon retour dans le monde des adultes. Jusqu’à maintenant rien à signaler sinon qu’une petite discussion malaisante (Tiens mon tout nouveau logiciel antidote me dit que ce mot n’existe pas, ah?) hier pendant la pause dîner sur les nouvelles publicités contre l’homophobie, et bien, faut croire que ça dérange ces fameuses annonces que je n’ai même pas eu encore la chance de voir.

Sur ce, je retourne écouter les mouches volées en attendant que mon téléphone sonne et/ou que mes très peu nombreux collègues m’amènent du boulot!

P.S. Je fais de l’abus de paranthèse !

 

49 jours

49 jours avant le congé maternité ! Yahou ! En plus ça comprend les fin-de-semaine donc encore moins de jours si on calcule juste en jours de travail! Ça veux dire que bébé s’en viens ! :o)

On a presqueee (!) fini la chambre. La bassinette est installée avec la literie et les valences, on a finalement terminé de donner une « deuxième » vie à une armoire pour les vêtements, les murs sont peinturés et les herbes sont peinturés et posées. Il ne reste plus qu’à aller acheter la petite bibliothèque, découper et peinture les dinosaures et les lettres en bois pour décorer et trouver des stores ou rideaux! Ahh… et de trouver de la literie pour le berceau dans notre chambre… Ça semble être assez rare, du moins sur internet!

Ma famille et celle de mon amoureux ont commencés à organiser notre shower. Bien qu’on ait le droit à aucuns détails, je sais déjà que du monde, il va y en avoir ! Genre assez pour louer une salle. Sauf que…….. Je sais pas messemble que la famille c’est correct, mes amis aussi.. Mais de voir des amis d’enfance de mes parents, même si je les connais depuis toujours, ça me semblait pas si nécessaire… Je trouve ça un peu trop, mais bon… Sont déjà invités alors je n’ai plus vraiment mon mot à dire, en fait je devrais même pas être au courant mais ma mère s’est échappée.

Ça commence à me stresser un peu ce fameux shower! C’est que voyez-vous, mes parents sont divorcés depuis une dizaine d’année mais ils ne se parlent plus depuis. Et mon père a une conjointe. Ce qui commence tout un drame. Bon j’étalerais pas les détails ici, mais des messages texte sur le sujet, j’en ai un peu ma dose!

Chéri et moi on a décidé de suivre les cours prénataux puisque étant les premiers parents de la famille on sait plus ou moins à quoi s’attendre. On s’est donc dit que ça pourrait nous être utile d’en savoir un peu plus sur l’aventure qu’on est après vivre. Jusqu’à maintenant les cours avaient été intéressants mais pas très interractif comme tel. Par contre, hier on a vraiment aimé le cours! C’était sur « être parents » et on a pu mettre des mots sur nos craintes, en discuter en groupe, voir qu’on est pas seuls à les vivre et trouver des solutions ou des trucs. Ça l’a rapproché le groupe aussi. Mes craintes à moi c’était surtout la peur de ne pas être à la hauteur et la libido. Il n’y a pas de mode d’emploi qui vient avec un enfant! Et comme je disais plus haut, on est les premiers de la famille avec un enfant et ça me fait un peu peur, j’ai jamais été la fille la plus porté vers les enfants de nature, j’adore les enfants mais on dirait qu’en même temps ça m’impressionne et que je sais pas trop quoi faire… Et pour ce qui est de la libido (c’est mon blog je parle bien de ce que je veux!), on se le cachera pas, il y a beaucoup de changement qui vient avec une grossesse. Mon corps n’est plus le même et les hormones changent ma vision de la sexualité à mon désarroi… J’en profite pour tenter d’avoir des conseils de maman  puisque je suis plus ou moins anonyme ici et qu’en temps normal ça me gêne d’en parler mais… Est-ce un mythe la fameuse libido dans le tapis pendant le 2-3e trimestre de grossesse? Est-ce moi qui n’est pas normale? Il me semble que non seulement je ne m’exite plus aussi facilement mais qu’en plus j’ai comme une énorme bulle autour de mon moi-même… On dirait que je n’ai plus tant envie de me faire toucher appart me faire flatter sans connation sexuelle. Bon je parle pas de tous les jours, je veux pas que Chéri pense en lisant ici que je me force quand il me touche, mais c’est plus dur de le laisser intégrer ma bulle. Est-ce que ça vous ai arrivé? Est-ce que ça revient ? Ça me fait vraiment peur… j’aime beaucoup trop me rapproché de mon homme de cette façon pour penser que ça va rester ici pour toujours même après l’accouchement… Conseils mesdames?

En-tout-cas.. Je sais même pas où je m’en vais avec ce post, j’avais juste envie de parler de moi et de ma vie (as usual!)…

Previous Older Entries